Centre d’Appui aux Services de Médiation de Dettes
de la Région de Bruxelles-Capitale

Prévention du surendettement

Pour une procédure de médiation facilitée : techniques de communication et réseau d’information et d’aide en Province de Luxembourg

Dans toute procédure de médiation de dettes, le médiateur et le médié sont appelés à être en relation. Dans leurs interactions, la communication est omniprésente et gagne à être claire, efficace et non-conflictuelle. Or, dans certains cas, cette mise en commun peut être compromise par la présence de manifestations émotionnelles excessives telles que des pleurs, des critiques, de la violence verbale, de l’agressivité ou de la manipulation.

dans d’autres cas, la situation de surendettement est couplée à des problématiques requérant un accompagnement thérapeutique. Dépendances (alcool, drogues, médicaments, jeux), dépression, idées suicidaires et situations de violence conjugale sont autant de phénomènes auxquels chacun est susceptible d’être confronté dans la pratique de médiation.

Ces difficultés peuvent complexifier les rapports entre le médiateur et le médié et interférer dans le déroulement optimal de la procédure de médiation. En tant que médiateur, vous $êtes tenu à ce que le plan soit respecté ; il y donc un intérêt majeur à tenter de diminuer leur impact. Entre incompréhension et appréhension, il est cependant difficile de se positionner avec objectivité et de trouver l’attitude la plus adéquate.

Afin de favoriser un cadre de travail optimal, quelques techniques de communication vous sont proposées. Sans avoir la prétention de solutionner toute situation, les principes de la communication non-violente peuvent être de précieux outils pour relancer une discussion constructive.

Face à des situations dépassant leur cadre d’intervention, il est souhaitable que les médiateurs puissent assurer le relais vers des organismes extérieurs spécialisés. Dans le livret, sont donc également synthétisés les relias informatifs et/ou curatifs situés dans les principales villes de la Province de Luxembourg.

Ce livret n’est pas exhaustif car il cible certaines problématiques et, en lien avec celles-ci, les aides psychologiques à moindre coût qui peuvent être proposées. il es libre à chacun de le compléter en fonction de ses propres connaissances et affinités

Une création collective du GasLux (Groupe Action Surendettement du Luxembourg)
Infos : http://www.gaslux.be

Un petit guide du professionnel pour faire face aux rraltions délicates avec les personnes suivies en médiation de dettes :

  • Les émotions
  • Les dépendances,
  • Les troubles de l’humeur
  • La violence conjugale

Lexique et bibliographie avec références à sites web

Ce Livret est disponible au Centre d’Appui

Newsletter